Les sachets, ça ne s’achète plus !

Bref, je suppose qu'on est tous au courant de la nouvelle loi adoptée par le gouvénervement gouvernement Béninois sur les sachets plastiques. (Comme quoi je m'informe aussi) Du coup, dans cet article je vais vous donner mes impressions.

Publicités

Un de perdu…

« Si tu savais que la personne à qui tu tiens devait un jour te quitter, pourrais-tu continuer à faire des projets à long terme comme si de rien n'était ? »

J’aurais dû t’aimer plus tôt… #3 (Final)

« Candice, Candice. » Cette voix qui m’appelait, je ne savais plus si c’était la sienne ou celle de Paul. Une fois de plus je le revoyais encore. Une fois de plus on venait de se disputer. Cette fois-là, plus violemment que toutes les autres. Je le revoyais élever la voix. Il en avait assez de moi …

Lire la suite de J’aurais dû t’aimer plus tôt… #3 (Final)

J’aurais dû t’aimer plus tôt… #1

Les cris, les chamailleries, les prises de tête, rien n’était différent. Paul était juste un peu plus vieux mais tout autant amer et acariâtre. Il se plaignait continuellement. Pour lui je n’étais d’aucune aide et ne servait qu’à occasionner des dépenses. Il me faisait sentir plus nulle que zéro. Parfois, je pleurais, tellement je le détestais.

Queens don’t crack !

Vous avez honte de dire que vous êtes une femme battue ? Peur de demander de l'aide ? De vous enfuir ? Il est temps d'arrêter. J'avais honte moi aussi mais j'ai fait ce qu'il fallait. Les gens qui vous aiment réellement vous soutiendront toujours dans vos décisions. Ton homme t'as frappé une fois ? OK. Ce n'est pas ta faute. Ton homme t'a frappé deux fois ? Mais mais... 🤦🏽(Que tu faisais quoi encore là 🤷🏾?) Je ne vous dis pas non plus de frapper vos maris. Mais si vous voulez des idées, regardez Regina King dans This Christmas🤣. (Je suis déjà loin.🏃🏾💨) Je ne vous dis pas de quitter vos foyers, je vous montre juste la porte.

Il était une fois, une lycéenne.

Bref, tout est parti de ma réussite au concours d’entrée à l’école militaire. (Comme quoi, toute ma vie c’est pas la loose !😌) Au début, je ne voulais pas m’y rendre. (Bah quoi ? Ils allaient couper ma tignasse de 30cm😒.) Mon père compréhensif comme il l’était (God bless him), m’avait laissé le choix : saisir l’opportunité inouïe qui s’offrait à moi ou prendre le chemin du lycée public du quartier et dire quand même adieu à mes cheveux. C’est donc avec beaucoup d’entrain que j’ai pris le car en direction de Natitingou.